La Corse a beau être une « petite » île en méditerranée, elle ne compte pas moins de 4 aéroports internationaux.
Avec 330 000 habitants à l’année, ce chiffre peu paraître démesuré, mais il faut conserver à l’esprit la très forte fréquentation touristique en période estivale, demandant alors de plus en plus de rotations aériennes.

Autre facteur important à prendre en considération, le relief très montagneux de l’île. Les routes doivent faire avec ces vallées et cols à franchir, rendant toutes les distances longues à parcourir.
Ainsi il était difficile de laisser enclavées des régions comme la Balagne ou l’extrême sud, qui sont les zones les plus demandées en été.

La Corse s’est donc dotée de 4 aéroports, deux dans chaque départements

Les aéroports de Corse du Sud

Le sud de la Corse compte donc 2 aéroports. Le premier est installé aux portes de la ville d’Ajaccio, dans le golfe du même nom, entre la cité impériale et la station balnéaire de Porticcio.
L’autre occupe l’une des rares vallées assez large, entre Porto Vecchio et Bonifacio, dans la plaine de Figari.

Aéroport Ajaccio Napoléon Bonaparte

Anciennement appelé Campo Dell Oro, c’est l’un des plus actifs de l’île.

Aéroport Figari Sud Corse

Parfait pour rejoindre le sud de la Corse, il est la porte d’entrée vers Porto Vecchio ( 15 minutes de route) et Bonifacio ( 15/20 minutes)

Les aéroports de Haute Corse

Le nord de l’île dispose de deux aéroports eux aussi de taille très différentes.
Au sud de la ville de Bastia, l’aéroport de Poretta dessert la seconde ville de Corse mais aussi toute la plaine orientale jusqu’à Porto Vecchio grâce a des voies de circulation très droites et rapides.
L’autre aéroport du nord de la Corse est situé à Calvi en Balagne. Cette région très touristique avait besoin de cette porte d’entrée pour développer son activité économique.

Aéroport de Bastia Poretta

Bastia Poretta est l’aéroport qui reçoit le plus de trafic annuel.

Aéroport Sainte Catherine de Calvi

Cet aéroport connait une fréquentation très faible l’hiver alors qu’il se reveille au printemps pour devenir une véritable ruche en été.